methodologie

Le décret n° 2007-975 du 15 mai 2007 relatif au cahier des charges de l’évaluation externe définit les étapes de la procédure d’évaluation externe : A.D.Q. Conseils respecte scrupuleusement cette procédure.

Étape 1 : préparation de l’évaluation externe

La préparation de l’évaluation externe comprend l’analyse documentaire, l’élaboration du cadre évaluatif et la planification de la mission.

L’analyse documentaire permet d’une part de commencer à comprendre votre fonctionnement, d’autre part de créer l’outil de questionnement qui sera utilisé lors de l’évaluation sur le terrain.

Cela se traduit par la création d’une grille d’évaluation spécifique à chaque établissement et du planning d’évaluation sur site.

Étape 2 : évaluation sur site

Chaque évaluation sur site débute de manière systématique par une « réunion d’ouverture » suivie des entretiens évaluatifs.

Les constats et les analyses sont partagés tout au long de l’évaluation avec les différents interlocuteurs et en fin de chaque journée un retour global est assuré vers la direction par l’équipe d’évaluation. Un retour global de l’ensemble des constats est également assuré lors de la réunion de clôture.

L’outil de base de la méthode est le questionnement des différents acteurs lors d’entretiens individuels et/ou de groupe.

Lors de ces entretiens, l’évaluateur recherche les éléments d’analyse liés au référentiel, il note en particulier : Les moyens mis à disposition, les pratiques observées et les effets constatés pour l’usager.

Étape 3 : rapport d’évaluation

L’évaluation donne lieu à la rédaction d’un pré-rapport d’évaluation puis d’un rapport final.

Les analyses et conclusions s’articulent autour des thèmes prioritaires issus de l’évaluation interne, de la présentation des constats, des proposition d’axes de travail susceptibles d’amener des améliorations dans la prise en compte des besoins des usagers mais aussi autour des thématiques et des registres spécifiques définis par la section 3 du chapitre 2 de l’annexe 3-10 du décret 2007-975 du 15 mai 2007.